27 Mai

L’attrait pour l’immobilier à Ballancourt-sur-Essonne ne se dément pas !

La crise liée au Coronavirus a jeté un froid sur l’activité immobilière. Après plusieurs semaines de déconfinement, qu’en est-il du marché immobilier à Paris et à Ballacourt-sur-Essonne, en région parisienne ?

Paris repart
En cette fin de mai, les prix immobiliers parisiens semblent de nouveau repartir à la hausse (+ 7%). En effet, depuis le premier jour de déconfinement, le prix moyen pour acheter une maison ou un appartement dans la Ville lumière est repassé au-dessus du cap des 12 000 € le m² (12 428€/m²). Au total, entre le 16 mars et le 11 mai, les prix immobiliers parisiens auront donc diminué de 5%. L’attrait pour la ville de Paris est toujours bien présent et les dernières hausses constatées pourraient se poursuivre dans les semaines à venir.

Qu’en est-il pour le reste de la région Île-de-France ?
Même constat que pour la capitale : la banlieue parisienne a connu un important recul en matière de transactions immobilières. Le nombre d’annonces concernant des logements à vendre dans les villes telles que Boulogne-Billancourt, Argenteuil, Saint-Denis, Nanterre, Créteil, Vitry-sur-Seine , Montreuil ou encore Ballacourt-sur-Essonne a fortement diminué pendant la période de confinement. On peut notamment prendre l’exemple de la ville de Boulogne-Billancourt qui est passée de 122 annonces début mars à 28 annonces fin mars et mi-avril. Heureusement, la tendance s’inverse depuis le début du mois de mai et tout comme pour Paris, le nombre d’annonces immobilières en banlieue repart à la hausse.

En ce qui concerne les prix immobiliers, les villes en périphérie de la capitale n’observent pas d’évolutions majeures. Quand les prix de certaines villes comme Montreuil ou Nanterre sont aujourd’hui en légère augmentation par rapport à l’avant-confinement, les banlieues d’Argenteuil ou encore de Saint-Denis profitent de prix immobiliers légèrement plus bas. Vous avez un bien immobilier à Ballancourt-sur-Essonne vendre ? Rassurez-vous, les prix se maintiennent !

A.B. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée